English (United States)
 

Etude ORISCAV-LUX 2 : Appel à volontaires

26.06.17
reduce font Size enlarge font Size print content
Category: Other
ART8622LT82XH773.jpg

Article paru dans le magazine LetzBeHealthy www.letzbehealthy.lu

 

Appel à volontaire

Le cœur des Luxembourgeois sous haute surveillance

 

 

 

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité au Luxembourg depuis deux décennies et seraient à l’origine de plus de 30% des décès, hommes et femmes confondus. Selon les chercheurs, 80% de ces décès sont dus à des facteurs de risque «modifiables» et sont donc évitables! Encore faut-il les connaître...

C’est ce que tente de faire le Luxembourg Institute of Health... avec l’aide des résidents luxembourgeois eux-mêmes ! Opération ORISCAV-LUX 2 activée !

Entre 2007 et 2008, le LIH s’était déjà penché sur la question en lançant une étude d’observation des risques cardiovasculaires de grande ampleur au Luxembourg, l’étude ORISCAV-LUX. Celle-ci avait mobilisé 1432 personnes résidentes au Luxembourg.

Principaux facteurs de risque.

Les chercheurs ont, à cette occasion, passé à la loupe les principaux facteurs de risque dits «modifiables», c’est-à-dire liés au mode de vie des individus (tabagisme, habitudes alimentaires, sédentarité...). «Ces facteurs de risque peuvent être dépistés et les risques réduits dans le cadre d’actions de prévention soutenues par un système de surveillance régulier de la population» déclare Anna Chioti, Directrice Ad Interim du «Department of Population Health du LIH».

Santé cardiovasculaire au Luxembourg: des chiffres à surveiller ! L’étude ORISCAV-LUX avait notamment révélé des
chiffres préoccupants; en effet, 80% des résidents luxembourgeois seraient exposés à un ou plusieurs facteurs de risque cardiovasculaire (obésité, hypertension, diabète, cholestérol, tabagisme, inactivité physique, mauvaises habitudes alimentaires) et certains de ces facteurs dits «silencieux» resteraient souvent non traités car non diagnostiqués: 60% des participants examinés dans le cadre de l’étude et souffrant d’une hypertension artérielle n’en étaient pas conscients! Aussi, elle faisait état d’une proportion particulièrement élevée de cas d’hypertension et de troubles lipidiques associés à un taux élevé de tabagisme, même chez les jeunes de 18 à 29 ans. Huit ans après, le LIH lance une nouvelle phase d’observation qui s’étendra jusqu’au 31 décembre 2017 et qui aura pour but de voir comment a évolué la santé cardiovasculaire de la population.

Recherche volontaires pour en avoir le cœur net !

Dans le cadre de cette deuxième vague, le LIH recherche 1000 hommes et femmes de 25 à 80 ans, résidant au Luxembourg pour participer volontairement à ce projet de grande échelle. «La deuxième vague de l’étude ORISCAV-LUX 2 fait appel aux personnes ayant déjà participé à la première étude  ORISCAV-LUX en 2007-2008 mais aussi à toute personne souhaitant agir pour la santé des générations futures et soutenir la recherche au Luxembourg», explique le Dr Ala’a Alkerwi, chef du projet et Investigateur Principal de l’étude au sein du «Department of Population Health».

Cette étude, sans aucun risque pour le participant et n’impliquant la prise d’aucun médicament, se compose de trois étapes: la réponse à un questionnaire de santé, le passage d’une série d’examens incluant la prise de mesures physiques (tension artérielle, rythme cardiaque, taille, poids, activité physique, fonction cognitive etc...) et la collecte d’échantillons (sang, urine). «Des analyses seront effectuées pour détecter par exemple des problèmes de graisses dans le sang, un diabète, des problèmes cardiovasculaires, rénaux ou thyroïdiens. Les résultats de ces analyses ainsi qu’une interprétation médicale des examens par une cardiologue seront envoyés aux participants. Une copie peut également être envoyée au médecin de leur choix», explique Marylène Dincau, infirmière de recherche coordinatrice de l’étude au LIH. Les données recueillies seront traitées de manière anonyme.

Les résultats obtenus permettront d’identifier les facteurs de risque cardiovasculaires, d’établir des profils à risque et d’aider les autorités et les professionnels de santé à mettre en place des mesures de prévention adaptées au Grand-Duché.

Le LIH recherche 1000 hommes et femmes de 25 à 80 ans, résidant au Luxembourg pour participer volontairement à ce projet de grande échelle.

 

Pour plus d’informations, contactez Cathy Fousse au 26 970 747 ( oriscav@lih.lu ) ou rendez-vous sur www.oriscav.lih.lu

 

This page shows recent articles about clinical research.

The articles can be sorted by therapeutic area or disease, but may also deal with more general topics not specifically related to a disease. These  articles can be sorted as "other".